Maison et Objet 2011

De passage sur le salon cette année, parlons de ce qui nous évade, nous interroge, nous fait sourire, ou encore nous renvoie à un souvenir lointain.

Espace Tendance 2012 – Obsessions Privées conçu par Elizabeth Lerich

« Obsessions privées » nous présente une accumulation d’objets de diverses manières :

  • une critique à la société de consommation,
  • le témoignage de vies passées,
  • la singularité d’un objet qui se différencie dans la pluricité.

Quel serait mon grille-pain ?  Notre oeil scrute cette collection, grille-pains rétros ou qui laissent entrevoir la tartine et la font griller que d’un côté… je pourrais décortiquer chaque grille-pain pendant des heures.

La photo de ce mur, transformée en « aplat » pourrait presque devenir le papier peint du mur de ma cuisine. J’y fixerais de vraies étagères blanches placées exactement sur celles du papier peint. Sur mes vraies étagères viendraient s’entasser des bols colorés, la boite à sucre et mon grille-pain bien sûr.

Dark Vador s’est glissé là ! Une accumulation de « masques  » nous fait faire un bond dans l’histoire à la façon du chat beauté, du masque africain en passant par une sorte de masque à gaz…C’est un véritable grand écart.

Les couleurs de cet alignement d’objets sont fort attractives et à première vue je n’ai pas réalisé ce que c’était. Que de couleurs pour des objets ménagers aussi barbants ! Il est vrai que cela leur donne un aspect plus ludiques. Ce serait assez rigolo et décalé de les voir mis en scène de cette manière dans le commerce, puis vendus dans de petites boites colorées avec des modes d’emploi dessinés digne des jeux de société.

Mis en scène les uns à côté des autres ces objets géométriques font penser à de simples sculptures, tous orangers ils paraissent fabriqués dans la même terre et m’évoque la terre rouge des tribus de Namibie. Mais nous sommes bel et bien face à des objets fonctionnels : une Carafe, une théière, un vase,… Leur composition géométrique fait aussi un léger clin d’oeil au mouvement Memphis (fondé en Italie dans les années 80). Des objets étonnants entre art, design et artisanat.

Gros coup de coeur ces tasses moustaches, et noeuds pap

C’est instantané, ces tasses provoquent une envie de jouer, de tirer des polaroids à tout va. Un moment rigolo dès le matin au lever, lorsque l’on prend son thé ou son café, un moment de « delirium » au bureau avec ses collègues. Elles laissent place à tout un imaginaire.

Mis en scène en dessous de lampes suspension toutes rondouillettes voici de drôles de tabourets-rangement, que l’on a envie de tripoter, de boutonner, d’habiller, de déshabiller de prendre dans ses bras comme s’il s’agissait d’une peluche, mignon clin d’oeil à l’enfance.

Un fauteuil aux formes étranges, généreuses et enveloppantes qui donne envie de se lover. Son intérieur jaune capitonné et ses lignes lui donnent un aspect peu commun, démesuré, un siège qui ne se prend pas au sérieux. Il me fait penser au registre de fruits et légumes, à la croisée entre une aubergine et un ananas.

Des décors gigantesques très japonisants. On ressent même une part de traditionnel, de la matière travaillée avec des couleurs flashies et contrastées des jaunes, des bleus, des violets associés à des turquoises. Cela surprend mais le tout est harmonieux. Il est même surprenant de se sentir aussi zen face à des couleurs aussi dynamiques. Un joli parti pris, des meubles qui donnent envie.

Enfin, un meuble en pleine mutation. Un buffet classique qui commence à gauche avec des formes louis XV, traité en bois noir effet brûlé (comme certaines éditions connues de Moooi : la « smoke dining armchair »). Ce morceau de buffet s’imbrique dans un buffet lui minimaliste toujours en bois noir mais de formes droites tout à fait contemporaines, puis il se couvre en allant vers la droite de plaques de zinc à la manière d’un puzzle. Ce meuble a collecté des traces de chaque époque, il semble vouloir nous raconter son histoire, à la croisée de plusieurs générations. Cela nous donne aussi pleins d’autres idées sur la façon dont on pourrait donner une seconde vie à nos objets.

Crédit vidéo ©  

Une réflexion au sujet de « Maison et Objet 2011 »

  1. Ou puis-je trouver le nom du designer pour le buffet d’inspiration Louis xv en mutation ?