Le Mobile Art de ZAHA HADID

Une expérience spatiale et sensorielle.

Après avoir fait le tour du monde, le Mobile art conçu par Zaha Hadid pour la marque Chanel a pris place sur le parvis de l’Institut du monde arabe à Paris et présente les projets de l’Architecte Anglaise d’origine Irakienne. Tel un vaisseau spatial qui viendrait d’atterrir, il crée un joli contraste avec la façade aux angles saillants de l’IMA.

Zaha Hadid expose le travail de son agence avec un dispositif de présentation esthétique, original et très fonctionnel. On glisse doucement dans l’antre du bâtiment, la circulation est fluide malgré la foule. Les projets sont très bien mis en valeur, les écrans et images fascinantes. Comment ne pas être fan de la démarche de l’architecte ?

Ses recherches formelles, organiques ou végétales ne sont pas sans rappeler celles de Gaudi et l’observation de la nature. Mais Zaha Hadid pousse à son paroxysme la quête de l’équilibre entre géométrie et ergonomie. Zaha Hadid utilise des procédés derniers cris en matières de création numérique et de méthodes industrielles comme le crénelage CNC et l’impression en 3D. On peut dire qu’elle réussit à nous faire partager une véritable expérience spatiale et sensorielle, dans un lieu simple, minimaliste, baigné de lumière. Comme dans un cocon, nous avons la sensation de plénitude et de bien être, et l’impression que le temps s’arrête. Ce n’est pas ici qu’une histoire de couleur, de matières mais de travail de formes pures et d’ergonomie typique de Zaha Hadid, tout est juste, l’espace, le mobilier et l’humain s’accordent et se répondent.

Mon imaginaire s’emballe et cela m’inspire pour l’étude d’un Spa ou d’autres espaces détente. Une « bulle » logée au milieu de la forêt ? Isolée au sommet d’une montagne ? Une vrai réflexion s’ouvre sur l’humain, le temps et l’espace…

Les commentaires sont fermés.