HELLO. BONJOUR.

Je défends un Design émotionnel et décomplexé qui vient du cœur et qui parle au cœur des gens. Née d’un père Français d’origines Arménienne et Tchèque, photographe, amateur de Jazz et voyageur et d’une mère Franco-Allemande professeur de lettres et peintre à ses heures, je me suis longtemps demandé qui j’étais. Créatrice, artiste, architecte ?

A mi-chemin entre art et science, je choisis le Design. Volontairement éclectique, je m’efforce d’avoir un regard transversal sur la pratique du Design en m’investissant dans différentes disciplines : objet, espace, graphisme mais aussi la peinture, la photographie et même la danse…

Qu’est ce que le Design ? Chacun y va de sa définition. Je dirai que mes créations se forgent dans l’observation. Observation de la nature, de l’existant, des peuples, des usages, de la gestuelle… un peu de sociologie. De là, naît une analyse, une problématique et le Design est ma réponse utile.

La fonction fait la forme !  Dans ma démarche les fonctions et l’ergonomie (lien objet – corps – espace) sont capitales et initient une recherche de forme et un choix de matière. Vient en parallèle la technique de fabrication et parfois un process d’innovation technologique.

La forme fait la fonction ! Parfois c’est la matière, son expérimentation, son « mouvement » et sa technologie de fabrication qui m’amène à la forme puis la fonction. Et le problème se résout dans un cheminement inverse.

Intemporalité et réutilisation. J’aime qu’un objet puisse évoluer avec son utilisateur, qu’il se module selon l’espace et les envies. Mes installations sont rarement éphémères, j’aime que l’on puisse les réadapter en fonction des besoins ou des espaces, pas de gâchis !

 

Sculpture « LOVE » © Robert Indiana

Pourquoi Emotional Design ?

Parce que stimuler les sens, provoquer des émotions est un parti pris fort dans mon processus créatif.

Je cherche à surprendre, faire sourire, amuser, divertir ou détendre,… j’aime raconter des histoires qu’elles soient ancrées dans la réalité ou le fantasme, peu importe, pourvu que les gens s’évadent ou s’y reconnaissent.

Diplômée de l’Ecole supérieure d’Arts Appliqués d’Aachen et d’un Master en Design de l’Ecole Supérieure des Beaux Arts j’ai commencé à m’exprimer pour des marques en développant en parallèle des projets personnels autour du corps humain, des « technos » textiles, du mouvement et du nomadisme. Puis j’ai aiguisé mon goût pour le design de produits et d’espace au sens large.

Mes travaux recouvrent également des univers variés de la cosmétique aux produits de luxe en passant par la grande distribution, des arts de la table aux équipements sportifs. (Thierry Mugler, Dior, Moët & Chandon, Salomon, Häagen-Dazs, Intermarché, La Brioche Dorée, DKNY, Estée Lauder, Tom Ford, Nina Ricci, Prada, Paco Rabanne, Valentino, Carolina Herrera, Jean Paul Gaultier…)